Nicolas Delecolle

CHARGÉ DU PARTENARIAT

Nicolas est arrivé chez les blancs en tant que chauffeur pour les suivre jusqu’à Laon. Au fur et à mesure des kilomètres, il a vite compris l’ambiance qui régnait au sein de ce groupe qui peut se résumer ainsi : « sur le vélo on boit de l’eau, une fois pieds à terre on boit une bière ». Immédiatement il a voulu « signer », vu cet état d’esprit il a tout de suite eu envie de s’y investir.

• Nicolas s’est mis tardivement au vélo. C’est son petit frère, Thomas, qui l’a mis sur un vélo : Nico raconte : « un jour j’étais sur les nerfs, il m’a  dit : «  tu vois ce vélo ?! Monte et passe ta colère dessus et appui fort sur les pédales », ça lui a plus et ils ont continué ensemble. Davantage route que VTT, il s’éclate plus à voir le ruban défilé. A son actif, il a quelques belles randonnées ou cyclo sportive (Grinta, Mons-Chimay-Mons, la Laurent Desbiens etc..). Ingérable il est toujours partant pour un tour de manivelle ; deux gars l’ont mis au défi de faire des courses sur route (Thomas D. et Vincent L.) ; il s’y est mis sans problème, mais sa première réaction a été de dire pas en FFC qui trop élitiste… il s’est alors tourné vers l’UFOLEP où différentes catégories de niveau existent. Pour lui l’ambiance y est bonne…

• Il a promis de se mettre au vtt dans les années à venir, on l’a déjà poussé sur les « beachs » pour ensuite le lancer dans les courses « boueuses ».

• Il veut créer une émulsion autour de l’UFOLEP, puis par la suite organiser des stages pendant des week-ends prolongés, et prêter, d’une manière générale, main forte au club.

Le mot du Prezzz : Nicolas s’est vite intégré au Team, j’ai décelé chez lui tout de suite l’amour du vélo, l’envie de progresser mais aussi très vite d’apporter ses connaissances au Team, en l’occurrence celles liées à l’UFOLEP. Tenace, courageux, opportuniste, initiateur de nouveaux projets, voilà quelqu’un qui avait tout à fait sa place au bureau ; son envie de progresser sur le vélo se ressent dans son envie d’offrir au Team de nouvelles perspectives d’avenir. Il est tout à fait l’idée que je me fais d’une association et d’un club de sport : une structure doit changer et évoluer avec les nouveaux adhérents qui ont compris qu’un club est avant tout « leur club » et non celui d’un président.