VTT cross-country

Philippe G. lors d’un Roc d’Azur (épreuve reine du Cross-country)

Le cross-country est la discipline la plus courante, on utilise le vélo tout terrain (VTT) ou vélo de montagne (mountain bike) qui est un vélo destiné à une utilisation sur le terrain hors des routes goudronnées (off road). Des chemins ou sentiers plus ou moins accidentés en fonction des régions de pratiques.
Ce type de vélo est apparu aux États-Unis au milieu des années 1970 afin d’organiser des épreuves de descente en montagne. La pratique du VTT implique, outre le vélo, l’utilisation d’un certain nombre d’équipements adaptés en fonction de la discipline.

Le cross-country est la discipline d’endurance du Vélo Tout Terrain, même si ces dernières années les compétitions ont tendance à se racourcir de plus en plus pour tendre vers des temps qu’on rencontre en cyclo-cross. Il y a généralement deux formats principaux le cross-country dit « olympique » et le cross-country « marathon » (grandes distances). La première forme (les coureurs font plusieurs fois le même circuit) est celle retenue pour les Jeux Olympiques, d’où le nom de cross-country olympique. La durée de l’épreuve dépend de la catégorie concernée.

La variété des terrains rencontrés sur le parcours doit permettre l’expression des qualités techniques (pilotage, franchissement …) et physiques des coureurs (gestion d’un effort avec des variations de rythme).

Au club, le VTT cross-country est la base du projet sportif, il reste l’activité principale, en randonnée ou en compétition. L’école de cyclisme propose exclusivement cette discipline pour les jeunes de 5 à 15 ans. A partir de 16 ans, on leur propose de rouler avec les adultes si ils désirent continuer. Les principaux projets ou déplacements mutualisés sont en général pour des épreuves de VTT cros-country.

Texte inspiré de la présentation mise en ligne sur ffc.fr que vous pouvez découvrir ICI.